Bonjour à toutes et à tous, je suis Abrah, l’enfant de l’Internalisation de l’homme Africain. Je vis par monts et par vaux, je me promène aux fils des horizons et je vais à la rencontre des mon ancêtre selon les destinations sur lesquelles il s’est installé. Pour ma première aventure, je vous amène dans l’Est du Bénin où j’ai croisé Gélédè, une Aje¹ très sympathique qui était très belle. 

Ses beaux yeux surnaturels communiquaient la vie. Séduit par sa splendeur, je ne pouvais que demander la signification de son nom. Elle me répondais avec douceur : « Moi, c’est Gélédè, fille de Yewajobi, mère de tous les Orishas² . Je suis une miraculée car ma mère fut stérile. Ma mère est allée consulter le grand oracle qui lui demanda de faire un masque à coiffe. Elle orna la coiffe des éléments de la forêt, de vives couleurs. Elle se para de la coiffe puis elle dansa avec. Alors son vœu fut exhaussé et elle mit au monde un petit garçon qu’elle nomma Efé, qui signifie la joie ou la plaisanterie. »

Toute contente, Yewajobi dansa de nouveau comme la première fois afin d’obtenir une petite fille qu’elle appellerait Gélédé. Telle mère telle fille dit le dicton. Gélédé dansera avec vitalité comme sa mère. Par le don vital de vie, sa grand-mère Iya l’élèvera au rang des mères. 

Quelle histoire ! Moi Abrah, qui suis né un matin au lever du soleil, je crois à la vie. Aussi, j’aimerai rencontrer grand-mère Iya pour comprendre le pouvoir de la vie et de la mort.

__________
¹ Mère
² Divinité

Gélèdè